J'avoue j'en ai bavé pas vous, j'ai déserté. Mais j'avais l'impression de n'avoir rien de bien à raconter, d'ennuyer les égarés qui me lisaient (d'ailleurs vous êtes venus même quand j'écrivais pas, c'est cool, merci! Manifestez-vous, qu'on discute :) ), et du coup je savais pas quoi dire, pas quoi faire. Mais bon. Je suis de retour pour vous jouer un mauvais tour, c'est le come-back, la rentrée, bref je suis là, quoi. =) 

Aujourd'hui, je m'ennuyais (comme souvent cet été, étant donné que j'ai eu 4 mois de vacances et que malgré mes efforts, j'ai pas réussi à trouver un job d'été ou un job tout court, d'ailleurs). Alors j'avais prévu d'aller à la fac. Pas à la BU; je n'ai pas vraiment de travail. Pas non plus en cours; ma prérentrée est le 12 et ma vraie rentrée le 16.  Mais pourquoi, alors? me demanderas-tu certainement, avide lecteur, aux yeux tout emplis de curiosité et frétillants d'impatience. Pourquoi? C'est très simple: pour avoir accès à l'emploi du temps papier du M1 FLE (il est sur le site, mais dans une version incompréhensible par moi, je ne saurais d'ailleurs vous dire à quelle heure j'ai cours, par exemple... Très pratique, n'est-ce pas? Bienvenue dans l'administration de L'île TheThird) dans un premier temps, sauf que c'était pas affiché, et pour aller demander gentiment à l'administration de licence de Lettres Modernes quand est-ce qu'on daignerait nous donner nos résultats à l'année, et ceux au diplôme (bah oui, parce que je sais toujours pas si j'ai ma licence, si oui si j'ai une mention, et tutti quanti... A part ça, les L1 et les L2, eux, ont leurs résultats affichés en UFR de Lettres Modernes depuis le 2 juillet. Normal, quoi), sauf que c'est fermé jusqu'au 3 septembre.

Du coup, je suis allée jusque-là pour rien. Pour rien? Non, car un événement a tout changé. Alors que je sortais du bâtiment A, une jeune fille m'a demandé de lui indiquer l'administration de danse. Et là... C'est le drame.

Je lui ai dit "Ouhlàlà. Euh, je sais pas trop... Je pense que c'est dans le bâtiment extension. Bref, je sais pas t'indiquer, mais je peux t'accompagner au moins jusque-là...". Elle m'a indiqué venir du sud de la France, devoir se réinscrire en danse parce qu'elle est danseuse pro, et vouloir (mais ne pas pouvoir à cause d'un facteur administratif) faire un master FLE. On a sympathisé, et à force de discuter, on en est arrivées à la conclusion que ma fac, au niveau de la disposition, c'est vraiment labyrinthique. 

Oui. Ma fac, on dirait qu'elle a été dessinée par un architecte en fin de carrière, pris de ce qu'il a cru être une fulgurance de génie un soir de cuite, sur un bout de table. Ma fac n'a pas une disposition logique. Ma fac est incompréhensible. Les plans de ma fac ne sont pas tous à jour (et desfois, c'est drôle). Bref, ma fac est une grosse blague.

Deux campus existent: le principal se situe à Villevieille d'Axe (ceci est un jeu de mots, un peu comme Art-Race et L'île TheThird, si comme de par hasard toi, lecteur fatigué, tu n'avais pas encore remarqué que je faisais dans l'humour un peu pourri), à Chaussée-de-Fer, plus précisément, de l'arrêt de métro du même nom (c'est là où je vais en cours), et le deuxième, qui abrite les étudiants de LEA et d'Infocom (entre autres), beaucoup plus petit donc, à Roux-Baie (tu connais  peut-être la célèbre conurbation L'île - Roux-Baie - TourCoincoin, d'ailleurs, toi lecteur qui ne vient pas du Pôle, euh pardon du Grand Nord). 

Je ne connais pas le campus de Roue-Baie, mais celui de Villevieille d'Axe, je le pratique depuis un an. Il ressemble à ça (j'ai pas compris comment agrandir l'image, peut-être qu'en cliquant dessus on voit en plus grand).

 

plan_U

 

On rentre par le bas, le truc bleu carré, les cours de Lettres se passent dans le bâtiment A (jaune), et ceux de FLE dans le bâtiment B (bleu). La BU est en gris. 

Dans le campus, on a un peu l'impression que rien n'est logique. Comme si on était arrivé au Pays des Merveilles, un peu. Comme vous pouvez le remarquer, plutôt que de centraliser les couloirs et de mettre toutes les administrations avec les adminstrations, tous les amphis à côté d'autres amphis et compagnie, nous, à L'île TheThird, on a choisi de tout exploser. Du coup, quand on arrive, on se perd. On comprend rien. Tout est éparpillé à plein d'endroits: rien ne se retrouve. Les bureaux des profs sont dans un couloir, le couloir suivant dessert des salles de classe, il n'y a aucun signe distinctif d'un étage à l'autre, bref, en un mot: angoisse. TOTALE.

Heureusement, pour nous aider, L'île TheThird a tout prévu! Oui! Comment? Et bien, c'est simple! En créant une toute nouvelle signalétique à la rentrée 2012. Mais -parce qu'il y a toujours un mais- le problème, c'est que 1/les escaliers de couleur, personne n'a jamais compris à quoi ça servait, 2/ce changement, ça n'a été fait que dans le bâtiment A, et 3/toutes les salles ont changé de petit nom et c'est le bordel, toujours dans ce bâtiment. Quand je suis arrivée à la fac, en septembre dernier, je m'étais équipée d'un plan. Mais ça n'a servi à rien... Bah oui, puisque les salles avaient changé de nom, et que personne n'avait été mis au courant! Même les élèves qui étaient là pour nous aider à nous retrouver ne savaient pas où on devait aller. Super, quoi. 

En plus d'avoir des nouveaux panneaux indicateurs de salle (d'ailleurs, au début les indications nous emmènent bien au bon endroit, puis soudain les panneaux arrêtent d'indiquer où on doit aller pour rejoindre cette foutue A2.417, trop utile quoi), les bâtiments ont hérité, en septembre 2012 toujours, d'un magnifique coup de peinture. Oui, parce que la fac a décidé d'un coup d'un seul de créer un système magique, censé nous aider à nous repérer, d'escaliers de couleur. Les escaliers ne sont plus de simples escaliers: ils sont maitenant les escaliers roses, verts, bleus ou oranges! Sauf que souvent, ça ne sert à rien. Ca partait d'un bout sentiment, mais comme tous les escaliers ne desservent pas tous les étages (ou les demi-étages, parce que cette merveille de demi-étage existe, grâce au talent et à l'ingéniosité du dessinateur qui a fait le plan du campus!), on ne se sert pas de ce système mnémotechnique. Ca sert à rien, quoi.

En parlant d'étages et de demi-étages, voici venir une bizarrerie de plus. A L'île TheThird, les niveaux (ou étages) des bâtiments se calculent à partir de l'esplanade, plus communément appelée "forum". Quand on avait cours au rez-de-chaussée, on était donc au niveau forum, si on avait cours un étage au-dessus, c'était forum+1 et ainsi de suite. Mais le bâtiment B ne l'entend pas de cette oreille. Non! Tel le petit village d'Astérix, il résiste encore et toujours à l'envahisseur et fait en sorte d'être original. Alors plutôt que de faire comme tout le monde et de changer les noms de ses salles comme le bâtiment A, en fonction des étages, comme ce serait logique, lui, il continue de nommer ses salles en fonction des ailes du bâtiment. Et ça change tout. En A, si on est en A1220, on est au niveau forum-1, en A2machin, au niveau forum, en A3truc, forum+1. C'est logique. Ca coule de source. Et comme ça, quand on est perdu, au moins on sait à quel étage on doit être... Par contre, en B, on peut être en B5 et au niveau forum ou en B1 et au quatrième étage. Ca dépend des ailes du bâtiment (normalement on peut le voir sur le plan). Alors c'est de la gymnastique de l'esprit que d'aller d'un bâtiment à l'aûtre: ça demande un travail d'adaptation. Et une faculté certaine à jouer à la Chasse aux Trésors se développe ainsi. Passer d'un bâtiment à l'autre, c'est un peu devenir un baroudeur, en fait.

En plus, comme tout est immense, c'est comme une randonnée! On peut marcher des kilomètres, si on veut! Parce qu'en plus des deux bâtiments principaux, A et B donc, on peut aussi parfois avoir cours en C, D ou même E. Et ces bâtiments-là, s'ils sont petits et souvent de plain pied, ont eux aussi une spécificité: ils sont à l'autre bout du monde. Il faut traverser tout le campus pour les atteindre (ce qui est génial en hiver, par -8°, par exemple). Donc pour les rejoindre, il faut le vouloir, quoi. 

Le côté positif, quand on va vers ces bâtiments, c'est qu'on passe par un espace vert (à côté d'un parking, certes, mais quand même). Et c'est cool. D'ailleurs, à d'autres endroits, dans le bâtiment B surtout mais aussi au niveau forum-1 du bâtiment A, dans certaines salles ou couloirs vous pouvez observer de merveilleux petits jardinets (enfin, un bout d'herbe avec des fleurs et des arbres, quoi). C'est distrayant quand on bosse à la BU de l'UFR de Lettres, quand on s'ennuie en anglais, ou quand on attend un cours en B. Et puis ça permet de savoir quel temps il fait dehors et de regarder des petits oiseaux. Fin de la parenthèse champêtre, revenons à nos moutons.

L'une des curiosités de L'île TheThird, c'est le département de Sciences du Langage (auquel le FLE appartient). Celui de Sciences de l'Antiquité qui est à côté compte aussi. Ces deux départements sont nichés au bout du bout du bâtiment B, mais dans une contrée très très reculée, il faut vraiment être un explorateur pour y aller. Il faut traverser deux grands couloirs, descendre un escalier, traverser une porte automatique, redescendre un étage, aller tout au bout du couloir et tourner à gauche pour y parvenir. Le périple dure au minimum 5 minutes. C'est un couloir sans fenêtre, souterrain. Bonne ambiance de cave, hein?

Même ambiance de sans fenêtreuuuh, sans aération (à chanter sur la mélodie de "Sans chemise, sans pantalon" pour un rendu du plus bel effet) dans les amphis, grandes salles avec des gradins, des strapontins en bois (souvent cassés) pliant sous ton poids inconfortables pour s'assoeir et des tables éloignées (trop éloignées, hélas) des strapontins pour écrire... Heureusement qu'on y pas cours souvent, parce que ça fait un peu mal partout, un cours en amphi, quand même.

Le point positif de l'amphi, c'est quand même qu'il y fait bon. Ca réchauffe en hiver. Le corollaire désagréable, c'est qu'il y pue le fauve. Mais personnellement, je suis tellement frileuse que je préfère avoir chaud et endurer cette odeur le temps que mon nez ne la sente plus que d'avoir froid (ce qui arrive dans certaines salles non chauffées ou aux fenêtres endommagées ou vieillies ou encore dans des endroits orientés plein nord).

Bref... Malgré tous ces défauts, je l'aime bien quand même, hein :) Et toi, elle est comment ta fac (ou ton lycée, ou je ne sais quoi encore)? =)